Frédéric Mulatier

Vannier et Céramiste

Après s’être formé auprès de plusieurs maîtres vanniers, Frédéric s’est tourné vers une vannerie plus artistique que traditionnelle, intégrant d’autres matériaux tels que le métal, le bois, la terre, les végétaux.

Le tressage, moyen d’expression infini, lui permet de construire des entrelacs d’osier dans lesquels terre et sels métalliques viennent s’entremêler.

De l’objet du quotidien à la sculpture, Frédéric explore une palette de matériaux riches pour créer des objets uniques inspirés de la nature, tout en courbes et rondeurs.

Pendant 10 jours, Paris devient la capitale du design ! A l’occasion du Paris Design Week 2020, pour célébrer la création contemporaine française, maison parisienne vous invite à venir découvrir sur rendez-vous les toutes dernières créations de Frédéric Mulatier dans notre showroom parisien, un appartement entièrement repensé par un architecte d’intérieur français et décoré des collections uniques de maison parisienne.

maison parisienne a le plaisir de vous faire découvrir ces oeuvres en avant-première dans cette nouvelle édition digitale de Lumière sur : Frédéric Mulatier !

 

VannieretCéramiste

Diplômé de l’École Nationale d’Osiériculture et de Vannerie (ENOV), Frédéric Mulatier s’est formé auprès de plusieurs maîtres vanniers, avant de se tourner vers une vannerie plus artistique qu’utilitaire, intégrant au travail de l’osier, du rotin et des roseaux d’autres matériaux tels que le métal, le bois massif, le cuir, la terre, les végétaux. Le tressage, moyen d’expression infini, lui permet de construire des entrelacs d’osier dans lesquels terre et sels métalliques viennent s’entremêler.

De l’objet du quotidien à la sculpture, Frédéric Mulatier explore une palette de matériaux riches pour créer des objets uniques inspirés de la nature, tout en courbes et rondeurs. Sa démarche : retourner aux sources mêmes du tressage. Tout comme l’osier a poussé dans la terre, il devient à son tour le support physique, la colonne vertébrale de la terre, qui devient elle, une peau nourricière.

Frédéric Mulatier utilise de l’osier brut, cultivé et récolté en France, et de l’argile crue, qu’il cuit ensuite dans un four primitif qu’il a construit en Ardèche, et qu’il reconstruit à chaque nouvelle cuisson en fonction de la taille de la pièce. Expérimentant avec le feu, Frédéric Mulatier explore de nouvelles possibilités, de nouvelles mises en relation des matières, des éléments et des textures. C’est ainsi qu’apparaissent les failles, les dentelles, les reflets… Il poursuit un travail de modernisation des techniques de vanneries ancestrales, en y intégrant des techniques spécifiques à la céramique, apprises par lui-même, et sa propre sensibilité artistique.

 

NouvellesCréations

La toute nouvelle collection de Frédéric Mulatier, Tectoniques, est inspirée tant par les mouvements géologiques de la Terre que par leurs effets sur les sociétés humaines. Chacune des pièces de cette nouvelle collection raconte une histoire tirée de Pompéi — comme excavées des décombres de la ville détruite par l’éruption du Vésuve après plusieurs siècles, les oeuvres de Frédéric Mulatier semblent témoigner des ravages de la nature et du temps,. Elles sont aussi des actes de mémoire archéologiques, réinventés, et expressifs.

Sculpture en osier “Rescapée” — terre, osier, D 38 x H 21 cm, 2020.

Sculpture en osier “Rescapée” — terre, osier, D 38 x H 21 cm, 2020.

Sculpture en osier “Rescapée” — terre, osier, D 38 x H 21 cm, 2020.

“Rescapée”, issue de la collection Tectonique, raconte l’histoire d’une oeuvre d’art restée intacte malgré la catastrophe, malgré les siècles…

Sculpture en osier “Empreintée” — terre, osier, D 30 x H 20 cm, 2020.

Sculpture en osier “Empreintée” — terre, osier, D 30 x H 20 cm, 2020.

Sculpture en osier “Empreintée” — terre, osier, D 30 x H 20 cm, 2020.

“Empreintée” quant à elle, se fait l’écho d’un temps passé, et garde la trace de ce qui est parti en fumée…

Sculpture en osier “Isthme” — terre, osier, D 42 x H 32 cm, 2020.

Sculpture en osier “Isthme” — terre, osier, D 42 x H 32 cm, 2020.

Sculpture en osier “Isthme” — terre, osier, D 42 x H 32 cm, 2020.

“Isthme”, de nature plus marine, semble sortie des eaux telle une amphore perdue au large de Pompéi…

Sculpture en osier “Lapilli” — terre, osier, D 30 x H 22 cm, 2020.

Sculpture en osier “Lapilli” — terre, osier, D 30 x H 22 cm, 2020.

Sculpture en osier “Lapilli” — terre, osier, D 30 x H 22 cm, 2020.

Tandis que “Lapilli” raconte les fonds marins, et les bronzes sortis de la cendre.

Chaque pièce est le résultat d’un long travail d’associations d’idées ayant pour point de départ Pompéi et les mouvements des plaques terrestres. Fruits d’une recherche instinctive de l’émotion, ces quatre pièces remontent aux sources entremêlées de la vannerie et de la poterie.

 

Collaborations

Frédéric Mulatier a collaboré en 2016 avec Antoine Brodin, souffleur de verre, pour créer à quatre mains l’installation “Feux Croisés”.

Frédéric Mulatier et Antoine Brodin, installation “Feux Croisés” — osier, verre, sable, tissu élastique, 2016.

Cette oeuvre monumentale mettait à l’honneur la dimension presque alchimique du travail de la matière, quand celle-ci se transforme en une nouvelle matière, plus pure et plus précieuse. Frédéric Mulatier et Antoine Brodin ont pour cette oeuvre, créé des brins d’osier en verre soufflé, tressés en feux de joie et disposés en conversation les uns avec les autres.

 

Paris Design Week

Les toutes dernières créations contemporaines de ses artistes de la matière seront présentées par maison parisienne dans son showroom parisien à l’occasion de la Paris Design Week 2020. Venez y découvrir entre autres les sculptures en osier et en terre cuite de Frédéric Mulatier !